Top 7 des raisons de divorcer par consentement mutuel

Top 7 des raisons de divorcer par consentement mutuel

Share Button

Vous souhaitez divorcer ? Mais vous ne savez pas comment ? Vous disposez de 4 procédures, le divorce pour faute, le divorce pour altération définitive du lien conjugal, le divorce accepté et enfin le divorce par consentement mutuel.

Nous vous conseillons le divorce par consentement mutuel en 7 points !

1. Le coût : divorcer par consentement mutuel pour 990 euros tout compris 

Le divorce par consentement mutuel vous coûtera bien moins cher que les autres divorces.

Un divorce pour altération définitive du lien conjugal ou un divorce pour faute vous coûtera 5 000 euros chez certains avocats et ceci par conjoint. Souvent vous trouverez des divorces par consentement mutuel autour de 2000 euros.

Chez AGN avocats le divorce par consentement mutuel se fait en ligne, mais vous avez deux avocats (un pour chaque époux) de votre région qui bénéficie de l’expérience du réseau AGN et que vous pouvez rencontrer à tout moment,

Le prix total sera de 990 euros, un divorce transparent et sans mauvaise surprise

2. La rapidité : divorcer en max 2 mois 

Un divorce pour faute peut trainer dans la durée, notamment car il conviendra de saisir le juge, d’être convoqué à une première audience,  le juge va émettre une ordonnance de non conciliation, vous convoquer à une autre audience, puis enfin il y aura le jugement de divorce.

Un divorce pour faute peut durer 2 ou 3 ans.

En choisissant un divorce par consentement mutuel la procédure est plus rapide.

  • La convention prévoyant les conséquences du divorce sera établie par acte sous seing privé contresigné par deux avocats.
  • Vos avocats vous enverront par lettre recommandée avec accusé de réception le projet de convention de divorce.
  • Après réception de ce projet de convention, vous devez attendre 15 jours pour la signer : en effet vous disposer obligatoirement d’un délai de 15 jours pour réfléchir, si vous ne souhaitez plus divorcer vous ne signez pas et donc vous vous rétractez.
  • Une fois la convention signée, vos avocats enregistreront cette convention au rang des minutes d’un notaire, votre divorce prendra pleinement effet.

Un divorce par consentement mutuel est rapide, 2 mois peuvent suffire.

3. La liberté : c’est vous et seulement vous qui décidez des conséquences de votre divorce

Quand vous allez rédiger votre convention de divorce, vous allez décider d’un commun accord avec votre conjoint du montant de la pension alimentaire, de la prestation compensatoire, de la garde de vos enfants…

Vous êtes donc libre de mettre tout ce que vous désirez dans cette convention.

Vos avocats vérifient tout de même l’intérêt des 2 époux et des enfants.

4. Un divorce sans cris, sans pleure et sans rancœur : pas de perdant pas de gagnant, vous vous quitterez en bon terme

Un des principaux avantages du divorce par consentement mutuel, c’est que les conjoints sont obligés de s’asseoir autour d’une table pour discuter des conséquences de leur divorce.

Si les négociations peuvent être houleuses au début, avec souvent des disputes au moment de rédiger la convention, au final chaque conjoint accepte de faire des compromis.

A la fin du divorce les conjoints ont un goût moins amer de leur séparation, car ils ont discuté de façon responsable, et ont l’impression d’avoir fermer ensemble le livre de leur vie commune et la séparation ne s’est pas faite sous la contrainte.

5. Rendre le divorce moins douloureux pour les enfants : l’enfant comprend mieux la fin de l’amour, sans violence 

Le divorce contentieux est souvent le siège d’une bataille, malgré la volonté des parents de protéger leurs enfants, ces mêmes enfants sont trop souvent au milieu à compter les points.

En choisissant un divorce par consentement mutuel, si vous avez pu vous expliquer avec votre conjoint, il sera bien plus évident pour vous d’expliquer votre séparation à vos enfants.

6. Faire évoluer les conséquences de son divorce dans le temps plus facilement

Dans la convention de divorce vous pouvez choisir d’indexer la pension alimentaire sur le coût de la vie.

Même après votre divorce, si vous souhaitez par exemple modifier le montant de la pension alimentaire, vous pouvez soumettre une nouvelle demande au juge, en précisant que votre accord a évolué.

7. Discuter avec vos avocats

Dans le cadre d’un divorce par consentement mutuel, chaque époux a un avocat, et vous pouvez  engager une discussion avec votre époux via son avocat, votre avocat pourra comprendre la situation des deux conjoints, et vous conseillera plus facilement.

Vous souhaitez un divorce simple, rapide, peu coûteux et réfléchi ? Choisissez le divorce par consentement mutuel. Utilisez la procédure de divorce en ligne, vous pouvez remplir les informations requises de chez vous, effectuer le paiement en ligne, rencontrez votre avocat qui vous accompagnera dans la rédaction de la convention de divorce et bénéficier de l’expérience du réseau AGN avocats pour la somme de 990 euros.

Si vous souhaitez plus d’informations sur le divorce, ANG Avocats vous invite à lire ces articles :

Top 7 des raisons de divorcer par consentement mutuel
4.5 - 2 votes

Laisser un commentaire